LE BLOG - LES ACTUALITES

Tags: développement durable



Vers de nouvelles pratiques du tourisme...

Vert, durable, responsable, solidaire, participatif,  écologique…, nombreux sont les termes désignant aujourd’hui de nouvelles formes de tourisme et de nouveaux modes de voyage. Et le consommateur peut parfois s’interroger sur le contenu et la réalité des séjours proposés. Dans tous les cas, rappelons-nous bien que le tourisme est une activité qui modifie toujours profondément les territoires visités.


Retour sur quelques concepts...
le développement durable dans le tourisme


- L’écotourisme
L'écotourisme est « une forme de voyage responsable dans les espaces naturels qui contribue à la protection de l'environnement et au bien être des populations locales ». L'écotourisme rassemble toutes les formes de tourisme axées sur la nature et dans lesquelles la principale motivation du tourisme est d'observer et d'apprécier la nature ainsi que les cultures traditionnelles qui règnent dans les zones naturelles. Il comporte une part d'éducation et d'interprétation.

- Le tourisme solidaire
C'est un ensemble d'activités de services, proposé par des opérateurs touristiques à des voyageurs responsables, et élaboré par les communautés d'accueil, autochtones (ou tout au moins en grande partie avec elles). Ces communautés participent de façon prépondérante à l'évolution de la définition de ces activités (possibilité de les modifier, de les réorienter, de les arrêter). Elles participent aussi à leur gestion continue de façon significative (en limitant au maximum les intermédiaires n'adhérant pas à ces principes du tourisme équitable). Les bénéfices sociaux, culturels et financiers de ces activités doivent être perçus en grande partie localement, et équitablement partagés entre les membres de la population autochtone.

- Le tourisme participatif
Le tourisme participatif s’adresse à un voyageur qui souhaite rencontrer les habitants, au-delà de toute relation marchande, pour “voir le pays de l’intérieur?. Le développement dans le monde des réseaux de greeters, la croissance exponentielle du couchsurfing, … attestent de l’intérêt pour ce type de tourisme, porté à la fois par le développement du web 2.0, de la consommation engagée, de la quête de sens…

- Le tourisme durable
Les principes du tourisme durable ont été arrêtés par l'OMT dès 1988.La dernière version de la définition de ce concept date d'août 2004. 'Les principes directeurs du développement durable et les pratiques de gestion durable du tourisme sont applicables à toutes les formes de tourisme dans tous les types de destination, y compris au tourisme de masse et aux divers créneaux touristiques. Les principes de durabilité concernent les aspects environnemental, économique et socioculturel du développement du tourisme. Pour garantir sur le long terme la durabilité de ce dernier, il faut parvenir au bon équilibre entre ces trois aspects. Le tourisme durable devrait aussi satisfaire, au plus haut niveau possible, les touristes, et qu'il représente pour eux une expérience utile en leur faisant prendre davantage conscience des problèmes de durabilité et en encourageant parmi eux les pratiques adaptées. Le terme tourisme responsable renvoie quant à lui au concept du tourisme durable et incite tant l’opérateur professionnel que le consommateur à s’interroger sur sa pratique. Si l’on peut parfois assimiler certaines pratiques à des phénomènes de mode, on constate cependant que le secteur touristique change, prenant mieux en compte, a minima, ses impacts environnementaux.

Et dans les éthic étapes ?
Notre réseau s’inscrit pleinement dans la définition de l’OMT et mène une démarche globale.
L'important c'est ce que l'on fait ! éthic étapes est un acteur touristique reconnu pour ses pratiques de développement durable par de nombreux partenaires (institutions, professionnels du tourisme, presse spécialisée...). Le management environnemental, l'ancrage des éthic étapes dans leur territoire, l'accessibilité physique et financière des équipements et la sensibilisation des personnels et des hôtes des éthic étapes aux problématiques du développement durable constituent quelques-uns des axes essentiels de notre stratégie.

Découvrez ici nos actions 'développement durable' au quotidien.



Semaine du développement durable au musée Henri Lecoq

Exposition, Visites guidées thématiques ponctuelles,
Tout au long de cet événement l'entrée du musée est gratuite pour tous. Le muséum Henri-Lecoq propose 'Composition : 100% plante' : un atelier autour du développement durable pour les familles et les scolaires. A travers le jardin du musée et l'exposition temporaire 'Des plantes et des hommes en Auvergne', le visiteur comprendra l'utilisation et l'intérêt des plantes dans nos sociétés. Tout public, nombre de places limité à 25 personnes.

Musée Henri-Lecoq
15 rue Bardoux
63000 CLERMONT-FERRAND

Tél. + 33 (0) 4 73 91 93 78
E-mail : musee.lecoq@ville-clermont-ferrand.fr
Site internet : museelecoq.clermont-ferrand.fr



Une nouvelle année sous le signe de l'Agenda 21

Home Dôme et tous les acteurs qui le font vivre s'engagent aujourd'hui formellement dans un Agenda 21.

Il ne s'agit pas de chercher à « surfer » sur la mode du « tout développement durable », mais bien d'engager l'établissement dans une démarche de qualité environnementale et d'amélioration sociale. Home Dôme a intégré très tôt le développement durable comme principe d'action de son activité. Cela fait partie des valeurs que nous défendons au quotidien. Le management environnemental, l'ancrage de notre résidence dans son territoire, l'accessibilité des équipements et la sensibilisation des personnels et des hôtes de Home Dôme aux problématiques du développement durable constituent quelques-uns des axes essentiels de notre stratégie.

Cette action s'inscrit en partenariat avec le Comité de développement touristique Auvergne (CRDTA) et le Conseil Régional Auvergne qui accompagnent Home Dôme dans sa démarche environnementale. En effet Home Dôme fait partie du groupe expérimental Nattitude qui regroupe des hébergements touristiques mettant en oeuvre une démarche de développement durable.

Les séances de concertation sont animées par Julien Testu, coordinateur au Centre Permanent d'Initiatives pour l'Environnement Clermont Dômes (CPIE). Après avoir constitué un comité de pilotage, il s'agit à présent de réaliser un diagnostic, définir des axes de progrès sur les sphères environnementales, économiques et sociales, élaborer un plan d'action (priorisation et réalisation de certaines actions) pour ensuite évaluer le plan d'action et la démarche A21. Le tout préparant à l'obtention de l'écolabel européen.

Pour affirmer des valeurs auxquelles nous croyons depuis 40 ans et parce que nous avons un message à transmettre auprès des jeunes qui posent leurs valises chez nous. Pour une nuit, une semaine, un mois ou un an, 8500 jeunes nous rejoignent chaque année. Il est de notre devoir de les sensibiliser sur les bonnes pratiques environnementales. Et comme il ne s'agit pas de donner des conseils sans agir soi même, la mise en place de l'agenda 21 va dans ce sens.

Nous voulons agir pour un développement durable, au sein de notre résidence et à l'extérieur. Car au-delà du premier « tour de roue » 2011-2012 que ce projet représente, c'est bien une démarche à long terme que notre association se propose de mettre en place. Nous avons des atouts importants à faire valoir de par notre statut associatif qui favorise la rencontre de publics différents (jeunes travailleurs, groupes scolaires ou sportifs, associations, entreprises, familles, etc.). Nous pouvons tous les sensibiliser à un degré différent, selon leur âge, leur activité, leur position vis-à-vis de la question environnementale.